Comme la samaritaine…Réf. : 17

Depuis son plus jeune âge, M-C.A est dans une quête dont elle ne saisit pas le sens. L’éducation religieuse qu’elle reçoit ne répond pas à ses attentes ni à ses questionnements. Elle n’apaise pas non plus son cœur triste, une tristesse qu’elle n’explique pas, mais qu’elle subit. Ce qu’elle entend dire de Dieu ne la satisfait pas, elle veut mieux le connaître. Toutes les réponses qu’elle entend ne pénètrent pas son cœur.

C’est en grandissant qu’elle prend conscience de sa véritable quête de Dieu.

Comme la samaritaine qui va chercher de l’eau à la source, elle cherche celui qui pourra étancher sa soif de connaître son créateur.

 

Vers l’âge de vingt ans, M-C.A trouve une bible. Elle y cherche les prières qu’elle a apprises. Hormis la prière du « Notre Père » elle n’en trouve aucune, elle comprend alors qu’elles ne venaient pas de Dieu.

 

Quelques années plus tard c’est par le biais d’une collègue, que M-C.A apprend que Dieu a donné Jésus-Christ son fils à cause du péché de l’homme, le péché qui la sépare de Dieu. C’est ainsi que pour la première fois, elle trouve les réponses à toutes ses questions. Elle saisit que c’est la révélation de Jésus-Christ qu’elle cherchait et attendait sans le savoir, car dès qu’elle a entendu ses paroles, elles ont trouvé leur place dans son cœur, transformant la tristesse par la paix et la joie.

Rien ni personne ne pouvait combler son cœur, seul la présence de Jésus-Christ qu’elle cherchait sans le connaître, et qui la mène au Divin Père, a rempli son cœur d’une joie indescriptible.

 

Son âme a trouvé le salut, la paix et l’espérance que seul Jésus-Christ accorde par son sang précieux. Cette transformation de son être intérieur conduit M-C.A, a parlé de la grâce de Dieu en son fils Jésus-Christ, tout comme la samaritaine. Autour d’elle, d’autres reçoivent le don de Dieu, Jésus-Christ la source d’eau vive.