Ne pas déchoir de notre espérance en Jésus Christ

  • Église Évangélique Rencontre Espérance, 275 avenue Daumesnil, 75012 PARIS
  • Aucun fichier joint

<< message précédentmessage suivant >>

Bonjour à vous tous frères et sœurs en Christ, chers bien-aimés.

Lors de notre dernier partage, nous avons vu comment notre Seigneur Jésus a pris soin de nous rappeler, la puissance de son intercession pour nous auprès du Père Céleste, et combien il est important non seulement, de le savoir, mais aussi de le croire et de le vivre.

Aujourd'hui, nous allons par la grâce de Dieu nous arrêter sur ce qui est d'une grande importance pour nous les enfants de Dieu et qui, quel que soit ce à quoi nous sommes confrontés devrait, constamment, autant alimenter notre foi, nourrir notre patience, nous plonger dans la persévérance, et nous donner, en vertu des promesses divines, à garder les yeux sur Jésus-Christ, notre Seigneur.

La Parole de Dieu nous montre dans un récit de 1 Samuel chapitre 9 au verset 20 où, il est dit à Saül : "Ne t'inquiète pas des ânesses que tu as perdues, il y a trois jours, car elles sont retrouvées.

Et pour qui est réservé tout ce qu'il y a de précieux en Israël ? N'est-ce pas pour toi et pour toute la maison de ton père ? » C'est là une déclaration aussi belle, que surprenante, et aussi inattendue, pour celui qui espérait, simplement trouver ce qui était important pour lui, pour son père et pour son serviteur qui l'avait accompagné.

Dans 1 Samuel chapitre 9 versets 3 à 5, nous remarquons avec quel empressement, Saül a persévéré dans sa recherche ; car à l'époque avoir des ânesses était important, car utiles pour, les choses de la vie, comme pour les travaux domestiques, les voyages etc... les quatre étapes successives, ne l'ont ni freiné, ni découragé, car il voulait, montrer à son père Kis, l'importance donnée à sa démarche, et à sa demande du verset 3 : « Prends avec toi l'un des serviteurs, va, et cherche les ânesses ».

Malgré tout, il se retrouve sans résultat, recherche infructueuse, démarche sans succès. Mais à travers ce qui ressemblait à un échec, Dieu poursuivait son plan.

Un dessein fixé, par son autorité propre, orchestré par sa volonté, gouverné, par une main puissante, certes méconnu de Saül, de son père Kis, de son serviteur ; mais pleinement révélé à Samuel, le serviteur de Dieu, le prophète. Voyons comment nous montre dans l'Écriture 1 Samuel chapitre 9 verset 15, les prévisions divines manifestées. Il nous est dit : Or, un jour avant l'arrivée de Saül, L'Éternel avait averti Samuel : « Demain, je t'enverrai, à cette heure un homme, et tu l'oindras pour chef de mon peuple. » Demain, à cette heure, je t'enverrai.

Il est le maître d'œuvre. Trois choses importantes, préparées à être accordées à celui qui estimait être, au verset 21, Benjamite, plus petite des tribus d'Israël, de famille plus que modeste ; Dieu avait préparé :

  • A) Une onction royale divine.
  • B) Un royaume à gouverner.
  • C) Des richesses dues à son rang.
  • QUI L'AURAIT CRU ? QUI L'AURAIT DIT ? QUI L'AURAIT PENSÉ ?

Seul DIEU notre Père Céleste par Jésus Christ son Fils notre SEIGNEUR.

Pour nous, aujourd'hui comme enfants de Dieu, gens de sa maison, fils et filles de son Royaume, objets de son alliance, il a mis en nous son Esprit, qui nous conduit dans toute la vérité. Nous sommes souvent préoccupés aux choses d'ici-bas. Souvent nos regards s'arrêtent sur ce qui est visible, important pour nous, mais secondaire pour Dieu et qui pourrait, si nous ne veillons, par notre intelligence spirituelle renouvelée, et notre esprit, tenu en éveil, par L'Esprit de Dieu, nous plonger dans l'inquiétude, nous introduire dans le doute et nous installer, dans une batterie de pensées et de raisonnements négatifs, qui ne nous seraient d'aucune utilité ni d'aucun profit. Mais Dieu soit béni, pour sa bonté, sa grâce, son amour, son secours, son soutien, sa miséricorde, sa fidélité, sa compassion, et tout ce que dans son dessein bienveillant il nous a préparé.

Ce qu'il nous réserve, et que par le Saint Esprit, il rend vivant dans nos cœurs, afin que, nous persévérions dans notre marche avec Christ par la foi, en nous appuyant sur sa Parole.

C’est ce qui nous donne à ne rien laisser qui voudrait s'interposer entre Lui et nous, rien de ce qui vient du monde pour mon âme ; mais tout ce qui vient d'en haut, du Père des lumières, de Dieu notre Père Céleste par Jésus Christ, notre Seigneur dans la puissance du Saint Esprit.

La grâce de Dieu en Jésus Christ est notre garantie, précieuse ; l'apôtre dira dans (Éphésiens chapitre 1 verset 16) « Je ne cesse de rendre grâce pour vous, je fais mention de vous dans mes prières, afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne, un esprit de sagesse, et de révélation dans sa connaissance, qu'il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez, qu'elle est l'espérance qui s'attache à son appel, et ,qu'elle est la richesses de la gloire de son héritage qu'il réserve aux saints, et, quelle est envers nous qui croyons, l'infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force ».

Cette force a été déployée en Jésus Christ, mort pour nos péchés, ressuscité pour notre justification, glorifié auprès du Père et intercédant pour nous, et revenant chercher ceux qui l'attendent pour leur salut. Dieu soit béni nous sommes de ceux-là !

Voici la conclusion : Notre Père Céleste nous a préparé un avenir glorieux avec Jésus Christ son fils notre Seigneur, et nous sommes appelés à la gloire à venir, ce qui nous introduit dans cette déclaration : « Les souffrances présentes ne sauraient être comparées au poids de gloire à venir ».

Réjouissons-nous, réjouissons-nous, toujours dans le Seigneur à cause de l'espérance vivante que nous avons en Jésus.

Votre Pasteur Claude GENTIL. Serviteur de Dieu en Jésus Christ.

Que Dieu vous bénisse tous et toutes et vous garde en Jésus, dans sa paix !