Libre de tous fardeauxRéf. : 13

H.M  a grandi dans la connaissance de la Bible, par l’intermédiaire de sa mère.

A l’adolescence, il est partagé entre le désir de vivre comme les jeunes de son âge, dans un quartier dit « difficile » et celui de ne pas la décevoir.

Il choisit donc de chercher des amis en dehors de son quartier, loin du regard de sa mère, qui le laisse libre de ses choix et responsable de ses décisions.

H.M s’éloigne de plus en plus de l’Eglise, ce qui le mène à des actes qu’il sait,  déplaisent à Dieu et cela l’attriste. Plus il participe à ses actes répréhensibles, plus il est mal à l’aise. Il perd davantage son identité, alors qu’il en  est en quête.

Le choix de s’éloigner, lui met les jeunes de son quartier à dos et H.M  devient leur sujet de raillerie. Il ne trouve aucune amitié. Incompris, il est de plus en plus malheureux.

Sa mère n’a d’autre conseil que de l’inviter à assister à une réunion pour les jeunes, à l’Eglise. Cette proposition abordée à plusieurs reprises irrite H.M qui perçoit ces invitations comme un moyen d’influence. Repoussant toujours à plus tard, il ne se sent pas prêt, il veut vivre sa propre expérience.

A vingt ans, ce sentiment d’incompréhension et de vide prend de plus en plus de place dans son cœur, ce qui le mène à des questions existentielles. C’est alors, que de nouveau, sa mère l’invite à venir écouter la parole de Dieu, à l’Eglise. Peut-être y trouvera-t-il les réponses à ses questions?

Contrairement aux autres fois, le cœur de H.M est saisi. Ebranlé aux larmes, il est bousculé en son for intérieur. Il prend une soudaine conscience de son état de pécheur, de son éloignement de Dieu. H.M se repend dans une grande sincérité, réalisant qu’il a tourné le dos à Dieu, qui a envoyé Jésus-Christ son fils mourir à la croix à cause de son péché.

Il accepte de vivre désormais pour plaire à Dieu en Jésus-Christ, libéré de tous fardeaux qui l’empêchaient d’être heureux et dans la paix.

Jésus-Christ est son fidèle ami qui le conseille, le guide et lui présente plus que des amis : des frères. Depuis que Jésus-Christ est entré dans son cœur, la solitude a disparu, emportant tous les fardeaux.